Diane Lamarre

Députée de Taillon

Abolition des Forums jeunesse régionaux - Les jeunes montérégiens bâillonnés par les libéraux
mercredi 6 mai, 2015
Facebook
Twitter

Longueuil, le 1er mai 2015 – Le député de Saint-Jean, porte-parole de l’Opposition officielle en matière de Jeunesse et président du caucus des députés du Parti Québécois de la Montérégie, Dave Turcotte, le député de Sanguinet, Alain Therrien, la députée de Taillon, Diane Lamarre, le député de Marie-Victorin, Bernard Drainville, ont rencontré, plus tôt ce matin, des représentants du Forum jeunesse de Longueuil, du Forum jeunesse de la Montérégie Est et du Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. « Nous sommes forcés de constater que les libéraux ont décidé de bâillonner les jeunes de notre région. Les Forums jeunesse de la Montérégie étaient un important modèle de concertation dans la région, en plus d’être animés par une relève engagée dans notre milieu, ayant à cœur les enjeux sociaux et publics de la Montérégie. C’est une trahison du premier ministre, également ministre responsable de la jeunesse, et de son gouvernement envers la jeunesse du Québec. Il ne mérite plus son titre de ministre responsable de la jeunesse! », de souligner le président du caucus des députés du Parti Québécois de la Montérégie, Dave Turcotte. 

Pour sa part, le député de Marie-Victorin, Bernard Drainville, souligne l’importance des Forums jeunesse de la Montérégie notamment en participation citoyenne. « Les Forums jeunesse ont aidé concrètement des jeunes à Longueuil et partout au Québec. Des projets comme « Parcours vers l’entrepreneuriat » ou « Électeurs en herbe » ont eu un impact réel sur notre jeunesse et n’auraient pas pu se réaliser sans les Forums jeunesse. Le plus beau, c'est qu'ils sont gérés par des jeunes. Ce sont de très beaux exemples de participation citoyenne. On préparait notre relève. En s'attaquant aux Forums Jeunesse, les Libéraux s'attaquent à nos jeunes. C'est ça l'austérité idéologique et aveugle du gouvernement Couillard », de déclarer Bernard Drainville. 

La députée de Taillon, Diane Lamarre, se joint à ses collègues pour dénoncer cette décision libérale qui est contreproductive pour augmenter la participation des jeunes à la vie démocratique du Québec et de la Montérégie. « Ce que l’on souhaite, c’est une participation encore plus grande de nos jeunes dans la société. Une participation citoyenne pour et par les jeunes. L’abolition des Forums jeunesse par le gouvernement Couillard, c’est une autre façon de bâillonner. Cette fois-ci, c’est un bâillon contre la jeunesse québécoise, contre notre avenir! », de déclarer Diane Lamarre. 

De plus, le député de Verchère, Stéphane Bergeron, ajoute qu’il est dommage que l’austérité libérale s’attaque directement aux jeunes de la Montérégie après le saccage des Carrefours jeunesse-emploi. « Il est navrant de constater que la jeunesse, qui constitue pourtant la plus grande richesse d'un peuple, est de plus en plus mise à mal par l'austérité toxique du gouvernement Couillard. Non seulement a-t-on cavalièrement mis la clé dans la porte des Forums jeunesse, sans même avoir daigné les rencontrer, mais on fait porter aux Carrefours jeunesse-emploi l'odieux de cette décision inconcevable, après les avoir menacés eux aussi de coupures draconiennes. Et c'est sans compter les importantes réductions de services qui découleront des rationalisations exigées par le gouvernement libéral dans le domaine de l'éducation. Quand un gouvernement s'en prend ainsi à sa jeunesse et aux institutions qui devraient aider cette dernière à relever les défis de l'avenir, c'est qu'il a une conception étriquée et à courte vue de la gestion des affaires de l'État et de la société dont il préside aux destinées », se désole Stéphane Bergeron. 

Le député de Saint-Jean ajoute que cette décision est incompréhensible et qu’il est complètement inadmissible que le gouvernement n’ait pas voulu entendre les jeunes et les coordonnateurs de ces institutions essentielles pour bâtir des ponts entre les générations. « Les forums jeunesse sont d’une importance capitale sur le plan du développement régional et de l’implication citoyenne des jeunes dans la vie publique. Il est déplorable que le gouvernement ait décidé de les abolir, dans la précipitation, et insultant qu’il n’en ait glissé un mot aux principaux intéressés. Nous allons continuer à défendre les jeunes de la région et du Québec, tant ici qu’à l’Assemblée nationale », de conclure le député Dave Turcotte.

À DÉCOUVRIR
Activités régionales