12 Mai 2015

Hausse des tarifs en CHSLD - Le ministre Barrette forcé de reculer

Québec, le 12 mai 2015 – Le député de Richelieu et porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés, Sylvain Rochon, et la députée de Taillon et porte-parole en matière de santé et d’accessibilité aux soins, Diane Lamarre, constatent que le ministre Gaétan Barrette a été forcé de reculer sur l’augmentation des tarifs, supérieure à l’inflation, qu’il voulait imposer aux résidents en CHSLD, dont plusieurs sont des aînés. Ils s’engagent par ailleurs à demeurer vigilants quant à la modulation annoncée par le ministre. 

« Le ministre Barrette a finalement entendu raison, après toutes les questions que nous lui avons posées à ce sujet lors de l’étude des crédits et en période de questions. Rappelons que le premier ministre lui?même promettait, en campagne électorale, l’an dernier, que les tarifs n’augmenteraient pas au-delà de l’inflation », a déclaré Sylvain Rochon. 

Le député ajoute que les personnes hébergées en CHSLD ont besoin de soins de qualité; or, il semble qu’à l’heure actuelle, ces soins soient donnés de manière très inégale d’un établissement à l’autre. « Bains au noir, douches aux deux ans, 3752 Québécoises et Québécois sur la liste d’attente, plans d’intervention inadéquats… la liste est longue! Peut-on maintenant se concentrer sur les soins qu’on donne aux patients au lieu de leur concocter des hausses de tarifs? », a-t-il demandé. 

Diane Lamarre rappelle pour sa part que ce sont les questions de l’opposition officielle au ministre de la Santé qui ont permis de débusquer cette hausse des tarifs pour les aînés. « L’augmentation des tarifs en CHSLD au-delà de l’inflation était dissimulée parmi les 1200 pages de documents transmis aux parlementaires. Le ministre l’a d’abord décrite comme une coquille, ce qui, visiblement, n’était pas le cas. Est-ce qu’il souhaite toujours aller chercher 10,4 millions de dollars en modifiant la façon de calculer la contribution des résidents? Nous demeurerons vigilants pour la suite des choses et, aujourd’hui, nous demandons au ministre de consacrer ses énergies à améliorer les soins et les services offerts à nos aînés et aux personnes lourdement handicapées qui résident en CHSLD », a-t-elle conclu.